La puissance du moteur : les formes de puissance utilisées

0

La puissance a toujours passionné les fans de voitures. C’est le fait de ressentir des vibrations au volant à une grande vitesse qui leur donne des frissons, ils adorent ça. Si vous faites partie de ceux qui aimeraient avoir une voiture plus performante, et bien la solution se trouve chez Cb power, qui est un spécialiste de la reprogrammation des moteurs.

Y a-t-il une différence entre la puissance en chevaux et en kilowatts ?

Les voitures s’expriment par leur puissance qui est un indice de leur potentiel. Mais seulement, bien que le cheval soit la puissance du moteur la plus reconnue aujourd’hui, l’Union européenne a choisi en 1992 le kilowatt (kW) comme mesure officielle. Toutefois, ce nombre est généralement plus faible, de sorte que de nombreux constructeurs s’en tiennent à la puissance maximale. Par exemple, la puissance du moteur d’une Aston Martin DB9 en chevaux est de 540 chevaux tandis qu’en kilowatt cela en fait 403. Le chiffre de la puissance en chevaux semble beaucoup plus impressionnant, mais les deux représentent la même quantité de puissance.

Les autres formes de puissances

– La puissance au frein : Qu’est-ce que c’est ?

La puissance au frein est parfois choisie comme une mesure plus représentative de la puissance. En effet, la puissance au frein prend en compte la puissance restante après le fonctionnement des différentes pièces de la voiture : la boîte de vitesses, l’alternateur et la pompe à eau, sans oublier la perte de puissance due au frottement.

– Le cheval-vapeur : Qu’est-ce que c’est ?

Le cheval-vapeur est la traduction du mot allemand Pferdestarke (PS) qui signifie “force du cheval”, c’est une autre mesure courante du moteur. Il s’agissait d’une tentative de rendre la mesure de cheval-vapeur métrique. Dans cette mesure, un cheval-vapeur équivaut à 98,6 % de 1 cheval, on aurait donc pu les interpréter comme étant pareil mais malheureusement non.

Related Posts